Dehors Ciels Sols Et bla




C'est vendredi, c'est le matin, pour encore une petite paire d'heures.

C'est gris dehors, en attente de pluie, le végétal est content, nous un peu fatigué par le 10-22 d'hier, où par ailleurs temps absolument splendide, et pourquoi pas parfait, on en voudrait tout le long et chaqu'un.

Café.

Allez, une fois n'est pas coutume, de la thématique dans les photos du bla, mais sans surprise : du ciel, du ciel, du ciel, et, voyons-voir, ah, du ciel. Quelques bâtiments se trouvaient là aussi.




La situation, comme on s'y attendait, ne fait qu'empirer près la centrale de Fukushima — radioactivité, incontrôle et désinformation. Non qu'on n'y puisse grand-chose. Les tremblements de terre s'enchainent en sus.

Rien à voir : dates arrêtées pour retour en France et mariage du frangin : mi-juin à tout début juillet. Ce coup-ci on essaiera de voyager un peu ci et là.

Un peu faim.

Hier on emporta un bel album-photo d'une famille japonaise aisée et campagnarde, années 10 de l'ère Showa (1920s), pour montrer aux gamins — l'époque de leurs arrière-grands-parents, que forcément il n'imaginent pas même. Un de ces jours sur AJB.




Quelqu'un s'intéresse à l'histoire livresque de la N.R.F. et Gallimard ? Oui ? forcément quelqu'un de bien !

Lens Culture and Modern Printmakers!

Et de trois ! In Shadows.

Bien envie de se poser dans le canapé avec la couette, de continuer la lecture du LotR en grignotant choconneries, mais boulot !

Allez.



1 commentaire: