Vus Tenir Varia Et bla




Mardi, au matin.

C'est bientôt-déjà mi-décembre, il fait moche, il fait soleil, il pleut il vente il neige, en avance ou pas, ours faméliques, pis-allers pour soulager nos contraintes géniques, contraintes canines pesantes, rage intermittente face à l'inertie humaine ci ou là, tonse latérale hier, d'autres choses encore.

R.I.P. l'imprimante (MP620),  vieille (2008). Restait une tripotée de cartouches d'encre en stock : dommage, et poubelle. Achat en ligne dans la foulée, utilisant la machine quotidiennement pour les tests d'escaliers de papier.

Hitchcock et Fringe, ces derniers temps, selon l'humeur, ce pendant qu'on coupe et plie du papier blanc, ou mange des pizzas.

Vieilles photos reprises il y a déjà quelque temps, pour ce billet.

Fond de café au lait.




On se lamente des atteintes aux droits fondamentaux – comme si quoi que ce soit recouvrît cette appellation. Droits, devoirs, libertés, de l'humain (car il n'y a pas de droits de l'homme-mâle, devraient se plaindre l'autre moitié de l'humanité, mais seulement ceux : ), de la femme, du citoyen, du croyant, du travailleur, des minorités, etc. On est bien plutôt esclave de la nature, de ses gènes, de son éducation, de son milieu, de la société, de l'argent, des castes dominantes, etc. C'est toujours la même histoire et Rien n'est jamais acquis. , mais tout nous broye sans que la plupart sachent d'où ça vient : il faut savoir (le seul devoir) et choisir (la seule liberté) – le retrait et la marge. Ou être à la tête, ou faire avec. Ou pa ? Le monde est une branloire pérenne.

Compte tenu du succès du livre d'artiste pop-up qu'on a réalisé pour le Salon du Livre Animé (restent quelques E.A., pour ceux qui seraient intéressés), on a mis debout, en vitesse, un site dédié à tout ce qu'on fait en papier. C'est NC PAPERWORKS. Et on bosse d'arrache-pied, durant nos maigres plages de temps libre, à un nouveau livre sur le même thème. À suivre.




Marre de ce froid. Penser à déménager, l'an prochain.

Il y a quelque temps, mise à jour de l'OS : Adobe Illustrator ne fonctionne plus, et c'est sans remède (curieusement, Photoshop fonctionne toujours). Argh. Ni une ni deux, on est passé à Affinity Designer. Contrairement à AI, pas d'abonnement (Adobe tire vraiment sur la corde, c'est un scandale et on est très content de les quitter), et tout a l'air de fonctionner très bien (c'est même infiniment plus rapide qu'AI). Du coup, on recommande chaudement. Affinity Designer.

Un petit programme qui peut sauver des heures et des heures de boulot potentiellement perdu : il sauvegarde vos copier-coller... Magique. C'est CopyClip. Chopé après avoir perdu toute la préparation des posts IG pour cette semaine. Paré pour la prochaine erreur humaine, à tout le moins.

Obsessions.

Allez.



Blogger Tweaks III (at least)


With the coming of HTML5 and Blogger platform changes here and there, I found my HTML/CSS noob of a self largely outdated as I wanted to customize a new blog for my paper / pop-up works. After some light research I managed - roughly - to do what I wanted. For my information and record (and yours), a few helpful links:

Split your header in two (painless)

This was found, after some wandering, on TellForceBlog (thank you).
Just in case it should go down, here is a screenshot:


Just for the record, the same splitting for tabs here.

I went to great pains to change the color of the tabs and of the footer (you have to find the attributes and tweak). They now use some stored images instead of hexa/RBG colors. Grrr at that.

For the record also, how not to use tables (not tried yet), here and here.

And something I'd really like to do if I had the time: build a Blogger template design from scratch.

And the previous tricks (a good part still being useful and used) can be found
 here and here, among others.


Chose vues Et bla




Mardi, au matin.

Madame étant au Japon pour un mois, on se revoit tout ce qui ne plaît pas. Passant toutes ces dernières journées à couper, plier, coller les quelques exemplaires du livre d'artiste pour le 10e salon du livre animé, cela fait distraction (on en voit un bout ici) (ou ici). Westworld S1, aussi impressionnant au second visionnage. Yurikuma Arashi, étrange et amusant, clins d'œil évidents à Utena.

Quelques films où figure Tom Cruise, également, ces derniers temps. Jack Reacher 1 & 2, Oblivion, Edge of Tomorrow. Quel excellent acteur, et judicieux dans le choix de ses rôles.

Il faut s'occuper du chien, qui sert de réveil-matin, l'estomac étant réglé comme du papier à musique. Cela fait des journées très longues. Par ailleurs, le sortir prend un temps non négligeable. Il s'ennuie et dort, la plupart du temps. Il ressemble à ça.

Fond de café au lait.






Plutôt intéressant, psychologiquement et socialement parlant, tous ces cas d'harcèlement sexuel et de viol sur majeur ou mineur par des gens aux positions sociales importantes (qu'ils soient photographes, recruteurs, directeurs d'agence / jimusho, politiciens, etc.). Pour les mineurs, que les victimes n'oublient pas de traîner leurs parents en procès, hein. La plupart des actrices ne sont probablement pas recrutées pour leurs talents d'actrices. Et pour figurer à l'écran, quoi de plus rapide de devenir l'égérie (amante) d'un réalisateur connu ou de baiser la bonne personne (bonjour les miss météo). Cela va de pair avec ce souci récurrent sur la parité (sexuelle) – car on ne parle pas de parité sociale, par exemple, ou religieuse : le critère du sexe (m/f) est aussi arbitraire que celui du milieu social (on ne choisit ni son sexe ni où l'on naît), et la mafia hollywoodienne juive fait autrement obstacle à une sélection équitable. Mais il est des choses qu'il est bon de faire sortir des placards, et d'autres qui y sont confinées tant que les gens de pouvoir le voudront bien. Les media n'aident pas à la transparence, étant particulièrement touchés par tous ces micmacs. Héhé.






Se méfier de tout ce qui prône la chasteté. Le but, c'est le contrôle.

"But I do not think it at all probable that aeronautics will ever come into play as a serious modification of transport and communication [...]" (H. G. WELLS, Anticipations, London : Chapman & Hall, 1902, 3rd ed.). Well, dear Herbert George, you got that pretty wrong, ha ha!

Beaucoup (d'hommes, en particulier) font la confusion entre le sujet de la photo, et la photo. Comme si une belle femme faisait un beau portrait ou une photo intéressante : cela fait juste une photo d'une belle femme.

La perfection a un coût marginal si élevé que très peu de personnes sont prêtes à payer pour elle. Tout ce qui marche (reflet de notre époque, on a ce qu'on mérite), c'est du moyen pas cher. Eh.

Allez.


ParisPhotoFotoFever Normal-e-s Et bla




Dimanche, au matin, ou ce qu'il en reste.

On passe peu par ces pages, contraint d'une part et absorbé de l'autre, par d'autres choses, la plupart peu intéressantes. L'hiver est là, tout à coup, et l'air froid, plutôt sec, en accord avec cette année sèche.

On poursuit la lecture d'Agatha Christie. Très inégal, de manière flagrante dans les nouvelles. De très bonnes choses aussi.

(André Berry). Chaque siècle a son amour – qui est une invention à chaque fois. Qu'en est-il de l'amour de notre siècle ?

Du 9 au 12 novembre, Paris Photo. Le 12, Photo Paris Vintage Fair.
Et du 10 au 12, Fotofever.





On ne mesure jamais assez – et s'inclut dans l'on – l'importance capitale de ne jamais céder à ce que nous appellerons la tentation de la normalité. Travail, famille, sédentarité, etc. Ce ne sont que chaînes, et ceux qui contrarieront ne cherchent qu'à justifier a posteriori le choix des pertes faites, ainsi qu'on préfère les autres dans le même malheur que soi. On lit – mais lit-on ? – Montherlant et Matzneff, on les écoute ; mais les entend-on ? Parfois, il faut également savoir qu'on ne doit pas faire l'expérience de tout soi-même, mais qu'il faut faire confiance à ceux passés avant nous et assez francs pour dépeindre sans fard et tirer les conclusions qu'il faut. La femme fera, en fin de compte, tout ce que lui demande ses gènes (nidifier, générer), et ce que lui demande la norme sociale minimale (couple) ; elle entraînera malgré elle l'homme avec elle, et le tuera par là-même, en bon Procuste volontaire.

On écrivait, lisait sans s'arrêter. Avant que de passer tant de temps, absorbé par des écrans de tailles diverses, qui présentent pixels sitôt oubliés.





Cette idiotie des mots gender-aware condensés. Vous savez, tout ce qu'on lit dans les publications politiquement correctes : citoyen-ne-s, maire-sse-s, écrivain-e-s, chien-ne-s, un-e après-midi ensoleillé-e, lect-eur/trice-s, etc. Je me demande quelle est la ligne officielle concernant la lecture de ces mots ? Connerie d'égalité des sexes. L'égalité n'existe ni dans la nature ni dans la culture ; imposer l'idée consolatrice d'une égalité entre quoi que ce soit, c'est créer de plus grandes distorsions encore. Y a des gens qui ont vraiment du temps inemployé et des complexes d'infériorité à régler.

Regret qu'il n'y ait pas de – ou qu'on n'ait pas été invité au – Japanese Photobook Nerd Dinner, cette année. Oh well.

Le plus grand casse-tête de tous les casse-têtes, c'est la part de veille et celle de sommeil, et ce qu'on fait de chacune. Parce que la limite autorisée est vite atteinte, et qu'au bout c'est le rien.

Allez.



Auguste Paparis Ou pas Et bla




Dimanche, au soir.

L'été touche à sa fin, qu'on n'aura vu passer. Enfin bon, reste Septembre, pendant lequel on peut espérer encore quelques belles journées, même à Paris, oui oui.

Il serait temps, peut-être, d'ailleurs, de revoir tous ces noms de mois chiffrés : septembre (septième mois), octobre (huitième?), novembre (9ième?), décembre (10e??)... ou bien les remettre à leur place en commençant l'année en mars (équinoxial), ce qui ne serait pas plus mal.

Mais bon, les gens ont déjà du mal à trouver acceptable le refus du mariage ou les plaisirs sodomites, alors faire commencer l'année en mars, vous pouvez vous lever tôt. Pourtant, c'est comme les déménagements : changer environnement et habitudes, de temps à autre, est salutaire.

Thé vert.





Un logement social tout de métal argenté et doré (très laid, merci), reconstruit cette année entre les rues de Lorraine et de Crimée, a ré-ouvert il y a peu. Curieuse, cette politique de parquer ensemble des Noir-Africains (il ne semble y avoir aucune mixité dans ce logement)(mais déjà dans le précédent, c'était tout ébène et l'immeuble a probablement été reconstruit pour déloger le marché sauvage qui s'y tenait en permanence). Pas très amusant non plus pour le voisinage, cette tripotée de désœuvrés qui traînent dehors de jour comme de nuit, envahissant l'espace public. L'espace privé également, puisqu'on en retrouvait dans l'entrée de notre immeuble, il y a quelques jours, à dealer des stupéfiants – le dealer fringé tout neuf option rappeur, les autres en fripes sombres et usées, tous avec cet air menaçant et prêt-à-tout du traqué : les mamies de l'immeuble, et les autres habitants, remercient la Mairie de Paris.

Ça et les enfants migrés des rues, shootés à la colle et armés, qui traînent à la Goutte d'Or et qu'on croise presque tous les jours (voir ici ou , puisque c'est parvenu dans les media) : on est servis où qu'on soit. Vraiment, Paris est un paradis.




De jolis ciels crépusculaires, ornés d'une jeune lune, ces derniers temps.

Par ailleurs, l'insatisfaction provoquée par ces applications où l'on passe une demie seconde sur une photo postée et qu'il faut aimer ou pas avant de passer à la suivante. Au moins sur Instagram, pas de café du commerce, haha.

On devrait peut-être r'ouvrir un compte sur Facebook, pour le business ; mais FB c'est une telle catastrophe...

Les ordinateurs utilisables (pas ces "tablettes") sont trop onéreux. Les "tablettes" non plus, d'ailleurs, ce n'est pas donné. D'autant plus que la durée de vie des uns et des autres se raccourcit chaque année.

Bon, puisqu'on ne peut déplacer le nord au sud, direction le sud.

Allez.




Create and Sell LINE Stickers: How To



LINE is a popular chat / messaging app by LINE Corp. developped by Naver Corp. It also allows free phone call worldwide (which is nice). It can be used either on PC or on your phone. It's especially popular in Japan, where it originated, but has spread widely in Asia and the West, partly for gaming chatrooms.

One fun feature is that you can share chat stickers (stamps).
Another one is that you can also make your own stickers and sell them on LINE Store!

Simply put, there are 3 steps:
1. Create your own stickers
2. Submit your stickers in LINE Creators Market to LINE staff
3. Put your approved stickers on sale in LINE Store


0. ACCOUNTS


To create LINE stickers, you first need to have a LINE Creators Account.

Obviously you have downloaded the LINE app and signed up.
Now, to be allowed to sell stickers, you must sign up in LINE Creators Market.


You'll also need a Paypal account to receive money.
Once you're all set, you can start making stickers.


1. HOW TO DESIGN LINE STICKERS.


There are quite a number of restrictions, either regarding format or content.
Before starting creating your stickers, it is important to get acquainted with them all fast, so as to avoid, as far as possible, the disappointment of your stickers being rejected countless times.

Regarding design and format, there are basic GUIDELINES, the two main being the Creation Guidelines and the Review Guidelines:


1.1. CREATION GUIDELINES


1.1.1. Creation Guidelines for Regular Stickers.

Regular stickers being simply simpler versions of animated stickers with different format requirements (number of items per set, file size, resolution), we'll focus on animated stickers.

FYI, here is the guideline for regular stickers: Sticker Creation Guidelines.


See right below for an explanation of what these all mean.


1.1.2. Creation Guidelines for Animated Stickers.


According to these Creation Guidelines for Animated Stickers, so as to complete a full set, you'll need to create:

* 1 Main animated Image (labeled 'main.apng'), which must be 240x240 pixels. It is the animated sticker that will be displayed on the top of the sticker set sale page. People won't be able to use it. It can be a sticker from your set, but it must be resized to 240x240, or it can be a different sticker. It must follow the regular Animated Sticker standards (see below).

* 1 Chat Thumbnail Icon ('tab.png'), which must be 96x74. It is the image that will represent you set in people's sticker list to identify your set. Best make it a simple, easily recognizable image.

* A set of either 8, 16 or 24 Animated Sticker Images (apng). Maximum size allowed is 320x270 and minimum size is 270x270. These animations must have between 5 and 20 frames (for 1 loop), 1 to 4 loops, and must be at most 4 seconds long. Maximum animated file (apng) size is 300k.

The linked guideline states that you must trim your images, but that's not compulsory (I have never done it).

It also links to a more detailed guideline, the Animated Sticker Creation Guidelines.

In it there is one very important point which, if not complied with, may result in the simple rejection of your stickers:


This basically means that the first image and the last image of your animated sticker will sometimes be displayed as still images and must represent your sticker adequately. Those 2 images should be similar (they can be the same but they don't have to be and I don't recommend that they are, cf. below) and express the idea behind your sticker.

That's about it concerning the technical requirements, which are pretty straightforward.
Follow the content requirements, which are only hinted at at the end of the given guidelines.


1.2. REVIEW GUIDELINES


Unfortunately, there are lots of things that you cannot put into stickers, and the censorship is pretty harsh. And LINE is always right, they can do whatever they want and obviously reject stickers that may not comply to one guideline or the other (including hidden guidelines which we will see later):


Better get used to it and get to know the restrictions that are publicly available.

Sticker Review Guidelines

You should particularly pay attention to the Moral Guidelines (paragraph 3).
Beside the obvious (no incitation to or representation of crime, child porn and abuse), nudity (3.3.) and sexiness (3.16.) are not accepted (but as we'll see later, that is especially true when related to women), which means no swimsuit, bikini or the like, and in general no erotic posture. No 'overtly offensive or crass image' (3.11.) either, i.e. technically no pissing, shitting, etc. (but then again you can find such stickers in LINE Store...). Anyway, pay attention to all the points mentioned in the guide.

Are also important the Rights and Legal Guidelines (par. 5), that forbids the use of copyrighted material (unless you own the rights) and – that's quite important – the use of material that don't have a clear owner, 'such as fanfiction', e.g. you can't refer to famous lines or scenes from movies (but it's all tied to LINE reviewer's knowledge, so obscure references should be all right).

There are a lot more things to say about what you are or arent allowed to put in stickers, but that can't be infered form the guidelines alone: continue reading or skip to the 2nd part of this article to learn more.

All of the previous in mind, you can start making your own stickers!


2. CREATE STICKERS


You need:
- Adobe Illustrator (AI) or an equivalent, to design and make png files and
- a png assembler / converter to make the apng files (the 'stickers') from the png files you made with AI. For this purpose I have tried (after watching it mentioned in this video) and I still use Animation Image Converter, which is simple and efficient, and does the job perfectly.

First you have to create a new AI file. See the format requirements above if you have already forgotten them (or click here to see the Guideline again).


I am completely self-taught and knew almost nothing of AI when I started making stickers. It's not that difficult. Keep it simple at the beginning. There are lots of tutorials on YouTube to learn bit by bit. Curiosity and imagination do the rest of the job.

The basic concept is that each layer (in the lower right) will be one of the png files (images) of your future apng file (animated sticker). Number them. Plan ahead.



For exemple, this is one sticker of my Food Festival Series.
I went for 20 images that will be displayed at the speed of 10 images per second, in 2 loops (thus making a total of 4 seconds).

Once you have designed all 20 images (that should flow as nicely as possible into a small movie), you have to export each layer (Save for Web... alt + shift + command + S) individually and 'fuse' them using Animation Image Converter (AIC).

Get your exported png files into 1 folder, select all and drag-drop from your desktop into the AIC window.



Don't forget to modify frame rate and loop. Then simply Export.

After that, ALWAYS open your apng in a simple image reader to check if it has the right number of frames. The main cause of frames disappearing is that, in your animation sequence, some identical frames repeat consecutively. Be sure to avoid that (you may just change one image only slightly if you really want to have identical frames).

If all fits, you are good to go.

One problem that you may encounter is a apng file size over 300k. Using gradients or photos for your frames considerably raises the file size. There are several things you can do if that happens (AIC will tell you if the file size is over 300k):
- In AIC, go in the Quality tab and select 7zip (heavier compression) or zopfli (heavier still).
- If that doesn't solve the problem, then you have to modify the filesize in Adobe Illustrator. There are several factors you can act upon. When you save a frame (Save for Web... alt + shift + command + S), you can change (on the top right in Preset) from PNG-24 to PNG-8, and/or change the Art Optimized to None, and/or change the Image Size to a smaller size (bear in mind that one side MUST be at least 270 px).
- If that's not enough, you can try and shrink your canvas size (e.g. if it's a rectangle, trim the longer side to make it more like a square).
- If that doesn't work either, you have to reduce the number of frames of your apng.


I had that problem a few times, once because of gradient overuse (the Good Night in Usagi-chan's Life 2) and all through the Libeko the Poodle Series because it uses only photographs (very heavy comparing to simple AI shapes).


All right, now you're all set, you have your 8-, 16- or 24-sticker set (plus your 'main' animated png, plus your 'tab' image): you can now submit your stickers.

In My Page of the LINE Creators Market, make a New Submission of Stickers, don't forget to change Sticker Type to Animated Stickers, fill in Title, Description, etc. (you don't have to post a preview of your stickers somewhere)(I gave up when they made me redo a set over and over, and it didn't slow down the process afterward).


Now Save and go to the Sticker Images tab, Edit and upload your stickers. You can also change the number of stickers in your set there.

If you upload your stickers one by one, you don't have to rename your files. If you want to upload one big zip file, you must rename your files (tab, main, and numbers) before compressing and uploading the whole.

You can change the price of your set in the third tab, although I don't really recommend raising it (base price is 0.99 for a regular sticker set and 1.99 for an animated sticker set).

When all is done, Submit!