Noël et ce qui passa : aperçu de la perte vive.



N'étant pas grand adepte des festivités familiales et commerciales, je vous propose le parcours en images et liens, en guise de distraction, des billets dont une part au moins n'est pas à mettre à la poubelle, publiés ici depuis un an et demi. C'est dire que ça n'en fait pas grand-nombre. ; )
Bonne promenade.

*

J'eus réel plaisir à fouiller dans le récit du bref passage de Gulliver au Japon.


*

La pseudo-présentation pseudo-poétique mais succincte, du Japon de Sakai, me fait encor sourire.


*

D'évidence, j'ai à cœur la série en cours des LIVRES et du JAPON PERDU, qui se recoupent par ailleurs assez souvent.


*

J'aime assez, pour le fanal des photos, cette incartade à Sumiyoshi-taisha.


*

Un court billet, qui résume peut-être assez bien ce blog, de la rubrique principale 今日はね : le bla au jour le jour, d'huy à huy, et plus ou moins pauvres réflexions au départ des choses vues, sues, entendues, lues, &c. — De fins flocons épars...


*

Et cette poésie imagière nordique (tout de même bien facile) : Dans mon jardin.


*

J'espère avoir bien fait passé mon agacement de tous jours dans ce billet sur le vélocypédiste nippon. ; )


*

Parce qu'on ne se refait pas, la promenade dans les bois de papier de Graphic Arts Japan m'est toujours agréable.


*

Comptons aussi cette petite réflexion sur voyage et tourisme.


*

L'amusant compte-rendu-éclair d'une journée d'Avant-Départ d'août 2007.

*

J'ai aimé me replonger dans mes anciens carnets, et trifouiller dans ma mémoire, pour cette série des voyages au Japon en touriste : Osaka, Nara, Kyoto, Kagoshima, Shimane, Matsumoto. Que je souhaiterais les pouvoir tous avoir sous la main, ces carnets commencés il y a plus de dix ans...


*

Tout de même, le billet "Noël" de 2007 — on venait d'arriver à Osaka, après un bon mois à Tokyo.


*

Et la première entrée de ce blog, à l'intitulé sans surprise ?

*

Le voyage vous a plu ? Je l'avais dit : ça n'en fit pas lourd.

Merci d'avoir pris la peine : 今年もよろしくお願いします。

*



2 commentaires:

furoshiki a dit…

Oui, ça plaît toujours, d'autant que c'est léger. Incitation à commentaires, et comme toujours, on laisse passer l'instant décisif.
Alors, ici, pour tous les billets pas encore lus, pour les commentaires non déposés, grand merci pour ce goût des fragments et de l'inutile. Le regard qui vient "de peu pour faire un monde" me parle, je m'y reconnais. Belle fin d'année !

n a dit…

Merci pour ce joli petit mot de passage. Et joyeuses fêtes de fin d'année !