Le récit des écrits infortuns.



Après hésitation, je me décidai à reproduire ici l'intégralité des trente pages de gravures — dont une en couleurs et une, merveille de fantasmagorie youkaïesque, en triple page dépliante — de Miyatake Gaikotsu (宮武外骨 1867-1955) que compte ce curieux livre, en excellent état, de 1911 (明治四十四年) : 筆禍史 (hitsukashi ?) — le récit des écrits infortuns, c'est à dire, l'histoire des coups de pinceaux qui valurent à leurs auteurs toutes les calamités imaginables, de la mésaventure au bûcher, de l'amende à la prison, de la malédiction à la damnation. Tout un programme, n'est-ce pas ? Régalez-vous.






























Agrandissez la suivante (clic), elle vaut le détour.










4 commentaires:

Kiji a dit…

salut
C'est une bonne idée que tu as eu! merci
tu arrives à lire ces textes?

n a dit…

Que nenni : j'ai à peine commencé l'étude des kanji... Vive le dico. Pour plus tard !

Kiji a dit…

Dommage, j'ai des estampes à traduire... et les écritures anciennes ... c'est pas évident

n a dit…

Demande autour : il y a pas mal de quasi-bilingues dans le lot des Français au Japon tenant blog sur fenêtre...