Namba, sushi, train, et gare, et bla.


Lundi, au soir et avant-coucher. Enfin, je dis ça, et vais probablement passer encor une paire d'heures sur la chose récente.

Cela faisait long : Namba ce soir, sushiya très-bon pas-cher, et bonne compagnie qu'on n'avait, non plus, vu depuis long. Il se passe diverses choses, dans la vie des gens.

Envies de marché aux puces, ces derniers temps. La chine à la lampe-torche et la poussière. C'est pas trop ça, par-ici. Enfin bref, pas trop le temps, de toute façon.


Tous ces noirs costumes qui suivaient le baseball sur la télé de leur téléphone portable, dans le train. Ce bonhomme qui lance un gros crachat en plein milieu de la gare, pas même sur la voie. La prochaine fois que j'aurai droit à la scène — cela ne saurait trop tarder —, je demanderai au concerné, si on est au Japon ou en Chine. J'aime bien me faire des amis.

Ah, et des gens qui travaillent leur swing sur les quais, il y en a — et c'est incroyable, tout de même.

Allez, au boulot !


Aucun commentaire: