Made in Sakai.


Sakai, le saviez-vous, est réputée depuis long pour sa coutellerie — reliquat et cousin de l'industrie du sabre.

Étant donné le peu de tranchant et de répartie des lames de service, on s'offrit, il y a peu, deux couteaux de cuisine nés pas très loin.

Autant dire qu'il faut faire gaffe à ses doigts !


2 commentaires:

senbei a dit…

La question, c'est : combien ça coute ?
Moi ça me brancherai bien, mais j'ai du mal à mettre plus de 6000 yens dans un couteau, franchement.

Il est bien beau, en tout cas.

Senbei, Ravaillac II

n a dit…

Ouah, comment t'es tombé sur ce vieux post?
Il y a tous les prix. Je suis pauvre: celui-là coûtait 1500 yens si je me souviens bien. Ceci dit, il est mort depuis long-temps. Y a pas de secret : la qualité ça se paie. En général.