De Soir en Queue en cul Carotte Et bla


Mercredi, au soir.

Ben oui, je sens qu'on sera outr'occupé demain, à tout un tas de choses comme souvent, donc au soir.

En parlant d'outr'occupe, c'est parfois pas plus mal : tellement de retard dans la mise en ligne des photos qu'on a encor un peu l'impression d'être en été.

En parlant d'été, il semble qu'il soit bien fini, et l'automne aussi, et toutes ces intra-saisons dont je ne sais le nom. Il faudrait fermer la porte-fenêtre. Il a fallu sortir l'écharpe, les mitaines sont dans le sac, on a remis une couche au duvet. Ç'a rafraîchi, et il a bien plu demain, ce jour, hier.


En parlant de pluie, le végétal doit être content, vu comme octobre fut sec. Souvenir-éclair de Nicolas le jardinier. Vague en tête. Est-il mort ? Que nenni : posé !

En parlant de mort, ça y est, le (présumé) tueur esthético-chirurgé Ishihashi, en cavale depuis deux ans a été pris. (Notez que la présomption d'innocence n'est pas un concept japonais.) Pas si loin d'ici, d'ailleurs. Il y avait 10 millions de yens de récompense pour information. Ça fait un paquet de sous de plein de contribuables, tout ça.

En parlant de sous, ça y est : le compte gratuit de blogger/picasa est bouffé : upgrade à 10 Go. C'est reparti pour un tour et aura tenu deux ans et des brouettes. Eh, celui de AJB/ULJ a tenu deux mois...

En parlant de bouffe, le bouillon pour le curry-rice doit être prêt : temps de touiller avant de couper le feu. Amusant par ailleurs, l'existence de ces deux écoles C'est meilleur quand on mélange les marques (de pâte de curry) / C'est meilleur quand on n'utilise qu'une seule marque (prôné sans surprise par les fabricants — j'allais écrire constructeurs). Aucun avis sur la question.


En parlant de meilleur, Haruna Ai vient d'être élue miss transsexuel(le). On lui souhaite plein de bonnes choses. La cause au Japon est loin d'être gagnée — c'est juste toléré pour les célébrités, comme un peu partout en pays "développé". L'article est à lire pour la somme monumentale de piques basses et sous-entendus, de parisianisme cool à la con et l'éloge de l'industrie du sexe en Thaïlande. Y a des gens qui mériteraient tout de même un bon coup de queue en cul, surtout quand ils n'en veulent pas, et d'être vendus à une maison louche et sordide, histoire qu'ils voient à quoi ça ressemble. L'argument de l'offre et de la demande est toujours là, c'est le reflet de nos sociétés belles et parfaites.

En parlant de queue en cul, il y en a d'autres qui poussent un peu loin l'excuse du pastiche et du pamphlet. 'Faudrait peut-être aller faire un nouveau un tour chez Léon Bloy par exemple, si c'est déjà fait (mais je crois lui préférer l'absurde de Vialatte). Et puis le pamphlet c'était souvent de la guerre de clocher. Je vois mal les clochers, ici, ou les convictions positives (qui ne soient contr'un). Affirmer avant de nier, ou mieux encor ne pas nier du tout — tiens, ça me fait penser à l'âne nietzschéen.

En parlant de carotte, j'ai faim. D'autres choses encor à dire ; mais bon, ce n'est pas important. Reste à réchauffer le riz.


10 commentaires:

kiji a dit…

En parlant de carottes, j'espère que tu n'as pas oublié d'en ajouter à ton curry rice ;)

n a dit…

Pas oublié, non ! ; )

Anonyme a dit…

Et en parlant de curry...
quelle(s) marque(s) est (sont) recommandée(s) par n ?

M.

n a dit…

Ouh la, je n'y connais pas grand chose. Tablette de House Paamonto Karee, ces derniers temps.

Suppaiku : a dit…

Tu es bien remonte contre cet article... ou serait-ce moi qui suis trop habitue par le "paternalisme cool" des journalistes "tolerants". Cela dit, en relisant une deuxieme fois, c'est clair que je n'aurais pas rapporte les faits de la meme facon. On dirait que les mots lui font peur...
C'est visiblement ce que tu veux dire avec la "pine en cul". Tu m'a fait sourire!

Suppaiku : a dit…

Ah oui, au fait, l'assassin, c'est celui qui a assassine Lindsey, une prof de NOVA, il y a deux ans. Dans mon, ecole travaillait sa colocataire...
La presse n'a pas rapporte les details du meutres, juste qu'il l'aurait etranglee, mis dans un sac et ensuite entrepose dans une caisse remplie de sac. En fait...
Il l'a mise dans un sac et l'a laceree de coups de couteaux: elle a agonise pendant environ une journee et demi, puis il l'a etranglee et mise dans le bac... A vomir, surtout quand on pense que pour se cacher deux ans, il a forcement ete aide...

Je viens de verifier mon compte Picasia. Juste 16% de mes 1GO gratuits, ca va!

n a dit…

Bah, ce journaliste dit tout de même juste que cette élection est une farce et fan-service (le discours des trans est au raz des pâquerettes, aucune portée politique), et que l'occident est has-been pour ne pas avoir une industrie du sexe qui se respecte (j'imagine que la proximité des établissements épargnerait des frais à d'aucuns). Avec la nuance que le Thaïlande pourrait encore faire mieux. Ça m'aurait bien plus amusé s'il avait titré "Une Japonaise élue Miss Transsexuel milite pour le respect de ses pairEs à travers le monde". Du reste, je n'ai jamais lu un seul bon article sur Aujourd'hui le Japon. Il feraient bien de revoir le staff de fond en comble. Ou peut-être cela plaît-il ainsi ? et je saisis mal quelque tendance contemporaine ?

160 Mo ? depuis le début ? mais c'est ridicule ! Comment tu fais ? Hébergement externe en sus ?

Madjid a dit…

Je suis tellement habitue, depuis longtemps, a l'homophobie, au racisme ordinaire, que je ne note meme plus quand il sont exprimes de maniere banale, comme ici. Mais ta reaction est parfaitement justifee. C'est ce que je j'ai ressnti a la deuxieme lecture: les mots leur font peur d'abord, et ensuite tout cela est depeint "couleur locale", dirons nous.
En fait, le transgenre est quelque chose qui trouble beaucoup d'heterosexuels car il ouvre la porte a une possibilite inimaginable: avoir un rapport sexuel avec un autre homme, devenue femme certe, mais qui reste dans la tete de cet heterosexuel, un homme. Le transgenre fait peur, et la violence anti-transexuel est particulierement banale.
Je pense que cela explique cette description d'un rassemblement de petasses de chez petasses, excluant toute parole intelligente de la part des interesses (de toute facon, l'article est un pompage de la presse...), mais egalement tout regard critique sur le role de l'economie du sexe: en interdisant le changement d'identite, on empeche aux trans de devenir employeEs de bureau, secretaires... et beaucoup d'hommes ne concoivent meme pas qu'un transexuel aie une profession normale, justement a cause de leur attitude ambigue vis-a-vis d'eux.
J'ai l'habitude de dire que comme je suis gay, le "probleme transgenre" ne me concerne pas: un gay ne desire pas changer de sexe et n'a aucune attirance pour le corp d'une femme, fut il autrefois celui d'un homme. Le "probleme transgenre" est d'abord un probleme d'hommes heterosexuels, qui fournissent la clientele de toute la prostitution qui accompagne. Je ne connais aucun gay qui coucherait avec un trans!
Mais comme les gays connaissent ce probleme de l'interrogation vis a vis de soi meme, les associations gay ont depuis plus de 15 ans integre les revendications de reconnaissance du vecu des transexuels.
Il n'en reste pas moins que le probleme est un probleme heterosexuel, et la description de ce rassemblement comme un ballet de petasses "qui ne sont pas des monstres" montre a quel point il reste du travail a faire.

Anonyme a dit…

Je voudrais demanderà Madjid... Quand il parle des hétérosexuels, y inclue-t-il les transexuels ?

a japanese book a dit…

'Faut lui demander directement !