En particulier Choses Et bla



Mercredi, au matin.

Enfin, pour ce qu'il en reste.

Rien de particulier ces derniers temps. Soleil, froidure, l'air sec comme du bois.

Arrêtez-vous un instant, et tentez d'imaginer du bois. C'est fait ? Maintenant tentez d'imaginer du bois, du bois sec. Ça va ? Bon, à présent, imaginez-vous un air qui serait comme ce bois sec. Et invisible, bien entendu. Incorporel aussi. Mais sec. C'est pas sorcier, non ? Un air sec comme du bois... — Ça vire à du Devos. Il y aurait quelque chose à faire, qui sait ? Bah.


Rien de particulier : la routine, quoi.

On ne se leva pas trop tôt pas trop tard, petit-déjeuna copieusement d'épinards, natto, œufs, tofu, se met au boulot — c'était jour d'update pour AJB — et quelques photos de bouquins pour la prochaine fournée, prend des photos des idiots dehors en passant (c'est travaux et pas très drôle, on fera un billet sur l'inconvénience de la façon de faire, et ses désagréments), tape ces quelques lignes. Tiens, ça s'est couvert. Bien assez tôt en douche, puis cuisine, déjeuner, départ, cours, retour, etc.

Forcément, envies de chocolat et de clope, de temps à autre, le soir, surtout.

Espérons que cela ne passe pas.


What do you mean Flash Gordon approaching?!

S veut aller passer trois jours en Thaïlande, histoire d'avoir un peu plus chaud. La vérité est que le voyage touristique TFP (tous frais payés) est une nécessité féminine moderne pour (ré-/r'/s'auto) assurer de son confort de vie général. Et on me dit d'économiser dans le même temps. La logique n'est pas leur fort. Bah, le tout est de le savoir, ne pas tenter de raisonner, ah ah.

Hier au matin, on s'élagua 3-4 cm à la tignasse. C'était vraiment long — pour des cheveux courts, n'est-ce pas.

Allez, à la douche.


2 commentaires:

Madjid a dit…

La cabine, la nuit...
Oui, l'air sec, sec comme du bois sec, et qui nous rape la peau, et qui me rape les sinus. Trois mois sous antibiotiques - resinusite- antibiotiques... Comme ça depuis deux ans et demi, de novembre à février... Je recherche crème hydratante pour les sinus, vous avez ça, chez Nivéa ?
Tu racontes ce jour, et je lis un de mes jours de flasque. Moi, c'est Jun, il veut aller en France. Désespoir au pays d'Eikaiwa...

n a dit…

Ah, j'ai "perdu" ma crème, achetée en réserve au dernier passage en France, donc c'est catastrophe et pis-aller. Je commence à être habitué, malheureusement.
Ah, le pays d'Eikaiwa...