Beau Libibi Murs Et bla




Lundi, au soir.

Grand beau que ne gâcha pas un fond d'air frais. Cela durera toute la semaine, (pré)dit-on : ainsi soit-il. Nombre affirment le contraire ; pour ma part, je me ferais bien à un climat californien.

Une fois encore, ce matin au réveil, deux pensées pleines d'esprit et de verve, qu'on tenta de mettre en note mentale, et qu'on oublia — ce dont, par compensation, on se souvient encore. 

Dans la peinture des murs et plafond de l'entrée.

Ah, A : le Mac Orlan dont le titre m'échappait

 Tiens, un Coca.




Assumer le caractère répétitif de nos jours, jusque dans l'habit.

Commencé Dolto, qui semble malgré elle avoir une vision sociale, c'est dire : contingente, de la sexualité et de la libido. Si son souci est effectivement la résolution des difficultés des relations inter-individuelles, l'analyse ne peut se fonder que sur la seule donnée permanente et irréductible : le corps, et ses instincts et fonctions assignés par les gènes, contre lesquels on ne peut s'opposer sans conséquences majeures, comme les "névroses" et autres "hystéries". Le fait que la société violente la biologie des passions et l'ordre génique des relations humaines (d'aucuns argueront que c'est là la grandeur de l'homme, ahem) semble être, paradoxalement, la cause véritable de les désordres auxquels s'intéresse la psychanalyse. L'autre axe de la psychanalyse freudienne touche aussi à la société bouleversant "l'ordre des choses" (ah ah, qu'est-ce donc, l'ordre des choses ? le désordre des gens ?) : les irrationalités névrotiques ayant trait à la mort, dont la médecine moderne rend la fréquentation plus que rare, et que la société s'empresse de balayer sous le paillasson.

La plupart fait des promesses comme la météo annonce le temps qu'il va faire : d'un futur sans nuance. Alors qu'il s'agit de probabilités d'occurrence, qui diminuent d'autant plus considérablement que l'on s'éloigne du présent. Et d'autres choses encore.

La même histoire qu'on rabâche à longueur de phrase, en termes freudiens : le principe de plaisir,
contre le principe de confort.




En un mot : dans l'expectative.

Métaphore pour une idée déjà mentionnée. Comme une tasse de production industrielle (un humain), grossièrement peinte à la main (éducation : famille, structures sociales), brisée et recollée maintes fois (expérience individuelle) : ce sont les brisures, les accidents et la patine qui en font une pièce intéressante, voire désirable.

Dans la fragmentation de la rédaction de ces billets, écrits ici, là, et là encore, on remarque probablement mal l'enjoue : un peu comme les sédiments et la décante, sans qu'on sache quoi est quoi, n'est-ce pas. N'oublier pas que notre seule inspiration durable de jeunesse, c'est Nietzsche.

Que sert une petite cuillère, pour décapsuler un bouteille de bière ?

J'aime : les portes ouvertes.

Allez.




2 commentaires:

My self a dit…

Votre blog est magnifique, merci.

n a dit…

Merci à vous.