Bla d'avant-bouge.



Vendredi, au matin.

Bien frais, couvert, la routine et les cartons.

Malgré la saute de mauvaise humeur, l'autre jour au matin, l'escapade miso à Takarazuka se passa bien — on détaillera, faute de temps, plus tard. Le retour et l'en-demain furent difficiles, cause alcool. J'avais oublié que le vin, contrairement aux shouchuu & nihonshu, fait mal en tête et réveil.

Obtenu l'emploi du temps (et des vacances : seul intérêt) jusqu'à septembre : c'est pas demain qu'on ira pérégriner ci ou là. Bouger au Japon pendant Golden Week : non merci. Tsss.


Et demain, justement, c'est S. Valentin. Mis à part le fait, au Japon, que les filles offrent — pour une fois ce ne sont pas les garçons qui s'y collent (même s'ils doivent rendre au triple le reçu) : ce n'est que trop rare pour n'être souligné —, le 14 février, et les jours qui précèdent, ne sont que l'occasion d'une ruée mercantile et pénible au possible. Le chocolat n'a pas l'exclusivité, et, pour l'occasion, la barquette de huit さくらももいちご (une variété de fraises) se vend à plus de 10.000 yens (85 euros, au taux de change actuel). A l'aller-miso, nous passâmes à Umeda pour petit cadeau de visite : foule dense et piaffante, insupportable. Mais pense un peu aux sentiments des jeunes filles ! — me dit-on. はいはい. Point envie de développer : une autre fois peut-être — encor.


Anecdote Travian. De l'avantage horaire de jouer, en ligne, depuis le Japon, sur un serveur français.

Restes des photos de janvier, médiocres ; hâte de passer à février — quelques clichés plutôt jolis.

Terminé la relecture des Investigations de W : ça se traîne sacrément sur la fin. On fichera tout cela quand on pourra. Rousseau en attente — le temps, encor.

Allez, à la douche : choses diverses, sur le feu.


2 commentaires:

flashmarion.com a dit…

Ah la St Valentin au Japon, et les chocolats "de politesse" à offrir à ses collègues: quelle arnaque!

Bon courage pour le déménagement!

n a dit…

Merci !