Le temps et bla.



Vendredi, pour petit bla qu'on délaisse, ces derniers jours.

Happé par la folle dance des jours trop courts : quelque peu agaçant, de n'avoir le temps de — mais je suppose que c'est à peu près pareil pour tout le monde, n'est-ce pas. On est bien loin de notre idéal d'homme au foyer ! ; )

Non-nouvelles ? la science est une saine merveille et Yasukuni fait (encore) parler de lui.

Par ailleurs, grisaille et pluie, peu rigolotes, aux airs de ça :


Ça fuse à propos du nouveau bonbon. L'idée est bonne (magazine-japon aux plumes diverses) ; le résultat est mauvais : tri nécessaire dans le lot des contributeurs ? mettre en œuvre une censure éditoriale ? virer tout le monde et faire comme Pessoa l'homme-armée littéraire ? remka, 大丈夫 ?

Bon, trève de ragots, vaquons à ce qui nous occupe présentement, et nous rogne le temps restant.

Salutations !


2 commentaires:

Clarence Boddicker a dit…

"L'idée est bonne (magazine-japon aux plumes diverses) ; le résultat est mauvais..."

Ah bon, toi aussi tu trouves ?

Dire que je voulais en faire ma "cantoche". Mais si on peut plus dire du mal du steak au goût de semelle et des lentilles aux cailloux du chef, je ne vois pas de raisons de m'éterniser.

Enfin, il y a toujours de mauvaises auberges qu'on saura recommander aux touristes...

http://www.youtube.com/watch?v=4eC2X8Dw0YI

Clarence, le Périco Légasse des blogs

n a dit…

Loooooooin de moi l'intention de te couper l'herbe sous le pied. Le monde a bien besoin de pourfendeurs et croisés. Ou juste de gens qui ne font lèche.

Folklorique bout filmique !

C'est bien connu : grandes faveurs aux petites saveurs.

C'est valable par tout lieu et temps.

Allez, au boulot.