Makizushi de bla tardif.



Mercredi. On ne défatigue pas, mais commence à s'y faire, semble-t-il. C'est toujours ça de pris.

Après 節分 (setsubun) hier, ce fut printemps lunaire (立春 risshun), ce jour. Et, en vérité, il fit grand beau, diablement appréciable après les deux jours de pluie incessante qu'on se tapa tantôt, merci bien.

Ceci dit, il fait toujours aussi frais la nuit. Et vive le réchaud à gaz.

On compte les jours avant le prochain vrai jour de vacances, sans boulot, sans sortie, où l'on prendra un malin plaisir à ne rien faire. Et ? Encore quarante-trois jours. Soit mille trente-deux heures. Soit soixante-et-un mille neuf cent vingt minutes. Je vous épargne le compte en secondes.


Ces derniers temps, on s'amuse bien, en fin de compte, avec les nippepties, 黒肉 & diverses chroniques. Le nombre de billets bourrés d'idioties risque de croître.

Ah, passer à la Poste régler la cotisation-santé pour ce mois-ci : oubli quotidien. Tsss.

Crise économique + scandales sumotoriques et financiers + 浅間山 et 桜島 en éruption + tremblements de terre, &c. = bientôt la fin du monde ? Possible qu'il ne soit pas nécessaire de la payer, cette fichue cotisation-santé. Ça nous arrangerait bien, vu que ça doit faire vingt-cinq ans et des brouettes que je ne suis pas allé chez le médecin.

Allez, un thé.

Et puis, tiens, parlons un peu bouffe et (sub)culture : ça nous changera — de quoi, je ne sais ; mais ça nous changera.


APPENDICE :
préparer son 巻き寿司 (makizushi).

Il vous faut :
un makisu (l'espèce de dessous-de-plat, fait de fines lamelles de bambou, tressées, qui sert à rouler les makizushi) ;
du riz vinaigré froid (riz + vinaigre de riz + sel + sucre ; si vous êtes un brin cuisto, vous trouverez bien les proportions au flair) ;
de grandes feuilles d'algues rectangulaires ;
divers ingrédients (fonction des envies de fourrage ; cette année, on fit anguille / concombre / poulpe / omelette jap', qu'il faut, cela va sans dire, couper adéquatement ; ci-après désignés par : "trucs").

Avant toute chose, si c'est setsubun, il faut se munir d'un masque d'oni et de haricots séchés, refiler le masque au mâle aîné de la maison (ou au souffre-douleur, comme vous voulez — les fonctions sont cumulables), lui balancer des haricots à la figure (ne lancez pas tout : il vous en faut pour la suite) en le poursuivant et en criant :「鬼は外、福は家」(oni ha soto, huku ha uchi — Dehors les démons, chez nous la chance), le faire sortir de la maison, fermer la porte, et préparer ce qui suit tranquillement.

Et donc.

Passez les deux faces de l'algue un instant sous le feu ;
étendez l'algue sur le makisu ;
étalez uniformément une couche de riz sur l'algue, en épargnant un ou deux cm en haut ;
placez vos trucs plutôt en bas (vers vous), sur le riz ;
et roulez.
Plus simple tu meurs.

Pour setsubun, ne pas couper le rouleau, se tourner vers la direction recommandée par les maîtres-magiciens chinois (cette année c'était E-N-E), et mangez votre rouleau, sans piper mot, sinon les kami n'écouteront pas la prière égoïste que vous pouvez, d'aventure, faire en mangeant. Comptez quinze secondes pour l'ingurgitation et la mastication accélérée.

Puis vous pouvez émettre à nouveau des sons sans que les kami en prennent ombrage.
Et en profiter pour déguster à votre rhythme les autres makizushi que vous avez pris le soin de préparer, arroser le tout comme il vous plaîra.

Profitez-en, à la fin du repas, pour manger autant de haricots de soja séchés (tiens, c'est pas évident à dire vingt fois de suite très vite, "soja séché") que vous avez survécu d'années, histoire de remettre une couche de chance à votre gâteau de superstice !



2 commentaires:

Suppaiku a dit…

Moi,il faudra qu'on m'explique pourquoi risshun n'est pas synchro avec le nouvel an chinois... J'avais cru comprendre que Setsubun et Risshun etaient des restes de l'ancien calendrier chinois utilise jusque Meiji...
Peut etre je me trompe... En tout cas c'est vrai qu'on le sens bien, le printemps qui monte, et particulierement cette annee. A Tokyo, pruniers et kanzakura sont en fleur partout. Pour les pruniers, on dirait une avance d'une bonne semaine!

n a dit…

Il faudra qu'on m'explique aussi、笑 !