Bla tardif n°2741.5


Samedi soir, dimanche matin. Il fait fatigue et frais. La journée, chaude.

Cours au matin, puis la routine — tri, achats, mise en notice et ligne. Ordre seulement inversé, rapport aux jours ouvrés : c'est le week-end.

Du thé — houjicha pour changer. Et clope.

Trop peu désœuvré, ce jour encor, pour ce petit commentaire de Rousseau, repoussé tous jours, à plus tard. Ça viendra.

Pris un peu de temps, tout de même, ce soir, pour expédier quelques billets. Attendez-vous à du peu brillant ! Eh.


R'écoute de Symphony X, tantôt, pour couvrir le bruit de la télé.

Ç'a suffisamment traîné : demain courses pour bibliothèque et bureau.

Et pour l'heure, repos.

Tiens, long-temps que je ne me suis souvenu d'un rêve.

Bah !


Aucun commentaire: