Pluie Mobile Papiers Et bla




Jeudi, au matin : au soir — pas eu le temps de finir.

Évita la pluie de l'aller, pas celle du retour. Nuit déjà noire et mouillée, occasion de gouttes suspendues au flash, et des visions d'autres possibles qu'on taira.

N en descendant, W en remontant, quelques trous au milieu. De quoi parlé-je donc ?

Et une bière fraiche.




Le chauffage central est en route. C'est luxe, t-shirt et livres trop secs.

Extrêmement intéressant de constater que tous ces nouveaux appareils mobiles ont engendré de nouveaux comportements et un laisser-aller et laisser-faire certain, comme cette manie (car c'en est une) de prendre des iphotos de tout, y compris dans les magasins, les galeries et dans les espaces privatifs (chez les gens), la plupart du temps sans demander avis ou permission — comme des gamins en fait (l'infantilisation du consommateur est le stade dernier du modèle industriel-commercial actuel, et ça n'en fait pas de meilleures personnes). Enfants-rois en cages plus ou moins dorées.

Snapshots ou snapshits ? la frontière n'est pas si floue que cela.




On se demandait tantôt que faire d'AJB, étant donné le manque de soutien. Ah bien pour le moment c'est devenu un site privé où je peux vaquer à guise, et c'est assez satisfaisant.

Salon du livre ancien et des vieux papiers à Champerret du 26 octobre au 4 novembre 2012. Remarquez le goût et la réalisation déplorable de la tête d'affiche de l'événement, qui en dit long sur le j'm'en-foutisme, l'amateurisme et le j'vous-prend-pour-des-connisme des gens et agences d'événementiel. Enfin bref, cf. supra.

Le livre et la tomate. Ça appelle développement.

Allez, à la douche.




1 commentaire:

Anonyme a dit…

Superbes les photos surtout celles en N&B. de l'autre côté de la grande bleue je me balade dans votre monde grâce aux images et aux textes.
Merci

Yacine.