Mon ami l'alcool, et les autres.



Les Japonais ne supportent pas guère l'alcool, c'est connu, et expliqué — comme je ne le ferais pas mieux — chez Carambar (que ceux qui n'auraient aucun intérêt pour la génétique, passent leur chemin ; ) — et un petit article pour faire peur à nos Nippons aimés, chez qui les cancers de l'estomac sont légion : pas de secret.

Car, comme nous contait plus prosaïquement Ooshima Yasukatsu l'ors de son dernier concert à Kyoto, certaines de ses connaissances d'Okinawa ont beau pouvoir boire en continu pendant trois jours de temps, et ne mettre qu'une journée complète de somme à récupérer, pour mieux recommencer — eh bien, ceux-ci, en vérité, ne vivent pas vieux...

Ceci mis à part, à ingurgiter le divin breuvage — ou la gnôle la plus atroce —, il est parfois des réactions assez cocasses, curieuses, ou juste intéressantes...

Il n'y a qu'un intrus sur la photo — à moins d'être désespéré. Question : lequel ?

Et donc, j'ai des amis. Si si.

J'ai une amie qui devient rouge brique à la première gorgée. ROUGE BRIQUE. C'est assez impressionnant — même si elle prévient avant.

J'ai une amie qui, à la moindre ingestion d'alcool — un bonbon au bourbon fait l'affaire — souffre d'atroces maux de tête. C'est moins drôle.

J'ai une amie qui, après le premier verre, c'est irrésistible, tombe comme une masse, et pionce une bonne heure. Ou deux.

J'ai une amie, elle a beau être bourrée comme une huître, eh bien, ça ne se voit pas du tout. C'est qu'elle a de l'entraînement.

J'ai une amie qui, après quelques mélanges, devient marseillaise — si je puis dire (nulle offense).

J'ai une amie qui, après nombre verres, se met à faire des blagues absurdes pince-sans-rire. J'adore.

J'ai un ami, qui ne touche pas à l'alcool. Dommage pour lui, quand on coupe l'addition en parts égales.

Et vous, vos amis, vos amies, ils s'en sortent comment ?

Attention tout de même à ne toucher pas la table. Et pas trop brusquement. Surtout si c'est une chouette table.

5 commentaires:

Kiji a dit…

T'as mis une bouteille d'O-su (vinaigre de riz) ou je me trompe?

Côté cancer de l'estomac il faut dire aussi qu'ils mangent vachement salé avec le Shoyu et autres shiyo-yaki[nantoka].

Ben moi mes amis sont redevenus raisonnables... question d'âge certainement ;)

lolo a dit…

Alors voila : ça se rince l'oeil devant des seins dénudés, ça reconstitue mentalement l'entre-jambe d'un Kappa et même un peu plus, ça se baffre d'un peu de petits bouts de Nietzsche au passage, mais là, dès qu'une question est posée, plus personne !
Décidément, l'Internaute est ingrat...

Alors tu veux nous refiler ton saké de cuisine pour du jaja ?! Du joli ! à moins d'être désespéré ? Mais... Ca titre combien ? Et ça a quel goût ? [expérimentation*] La vache, 15°, quand même. Et... Et c'est pas si horrible. C'est très salé, mais on sens bien le goût de saké.

* marque Morita

n a dit…

Ah, non, pas de vinaigre ; mais c'était pas loin !

Bien vu, lolo — la réponse était donnée quelques jours plus tôt déjà. ; )

En passant, la bouteille plastique au contenu rosé, c'est de l'alcool de prune artisanal — et c'est sacrément bon, avec glaçons et / ou du Tonic.

Allez, de nouvelles aventures alcooliques, bientôt !

Baiya a dit…

Du Gainsbourg ton inventaire....
et l'alcool de prune, délicieux!

n a dit…

C'est la maman d'une copine qui le concocte : une merveille ! : )