Bla du jeudi.


Jeudi — le temps file, je ne sais où.

Réveil en soleil — ça fit un bien fou. Bien entendu, la grisaille, en suite, reprit le pas. En vérité, du 三寒四温 (trois jours de froid, quatre jours de chaud — proverbe), ces derniers temps. Ou faut-il inverser le rapport ? Mmmh.

Notre occupation se poursuit — là aussi le temps manque. Ça se précise et prend, doucement, du poids. La mise en mauvais japonais attendra.

Thé pour le moment, en attendant compagnie.


Ce soir, c'est le début du WBC : Japon vs. Chine — on va encor avoir droit à une over-dose de 頑張れ、日本!Ichirou pas dans la meilleure des formes, paraît-il. Enfin bref.

Un peu de non-nouvelles ? Allez.
Ozawa a des sous dans ses poches, sans savoir d'où ils viennent. La politique est un dorama comique qui se répète un peu trop.
Quelques précisions sur la manne divine pour résidents. Ça paiera les clopes pour deux semaines.
Et, bientôt, tous les enfants seront bilingues anglais-japonais, grâce à un programme révolutionnaire, un corps enseignant gonflé à bloc, des parents impatients de développer le génie de leur progéniture, des enfants avides de connaissance comme d'algues séchées coréennes.

Allez ! arrêtons-là les vérités subjectives, et retournons à nos livres.

Salutations tardives !


2 commentaires:

Kiji a dit…

salut

il est toujours là Ichirô? quelle longevité!

sinon c'est sympa l'idée du Japanese book ;)

n a dit…

Et oui, toujours là ! et c'est véritable dieu vivant ! La pression...

Et autant faire quelque chose de mon violon d'Ingres et ancien métier !