Japoneries d'un dimanche.


Dimanche, bien-tôt midi. Grand beau, qui va se couvrant — bien agréable.

Nouvelle routine. Les piles rechargeables de mon appareil-photo tantôt me lâchent : on fait un tour sur ces pages.

Partagé entre faire voir et faire lire, ici et . L'équilibre entre images et textes. L'importance relative de l'un et de l'autre. Rapport : qui cherche quoi. Et comment. Le pourquoi n'est pas de mon ressort.


Le souci permanent entre ce qu'on voudrait faire voir et faire lire, et la possibilité — espace, temps — de le faire, de le performer.

Que le montrer donne suite : susciter la réaction. Et quelle action pour ce faire ?

Et tout ce qui se passe derrière la scène.


Perte active, temps encor, en paperasseries — on retourne aux impôts demain. Tsss. Les petits profits, de la petite entreprise japonaise. Mentalité moyen-âgeuse du Japon moderne — le bas de laine et sac de riz caché sous le tatami. Mentalité post-moderne du Japon contemporain — l'irresponsabilité et l'irrepentance. Ce sont des images.

(S. devant la télé.)
— C'est intéressant ?
— Pas spécialement.
— ...

Allez, les piles devraient bien tenir une heure, n'est-ce pas.

Que le soleil dure.


2 commentaires:

Kiji a dit…

Salut

Voilà une très belle série de photo. Comme d'hab'!

bonne fin de dimanche
ps: j'ai souvent du mal à publier mes com' sur ton blog... il m'affiche alors des messages manifestant son désaccord le bougre.

n a dit…

Merci...

Étrange cas d'ijime international ! Que faire ?