Baro Pluvio Thermo Et bla


Lundi, début d'après-midi.

En coup de vent imprévu. Plutôt gris et plutôt frais ; toujours mieux qu'hier où il a plu comme vache qui pisse. Et l'humidité.

Par ailleurs, en vieillissant, il semble que mon corps devienne un thermomètre-baromètre : s'il va faire froid, la main droit lance et enfle ; s'il va faire humide, c'est le mal au jambes. Doit-on s'en réjouir ? Par exemple, là c'est les jambes. Tss.

Jetez un œil sur le récent billet chez Tokyo. Très chouette. Pour une analyse des bars à fille et de ce qu'il y a derrière, voir le Tokyo Lucky Hole d'Araki.


À se pencher sur le relation en les Japonais et l'argent, on se conforte dans l'idée que, sous le vernis, le Japon est bien en Asie. On détaillera quand on aura à nouveau un peu de temps pour soi.

Un petit tremblement de terre, hier, qui serait passé inaperçu si la télé n'avait fait bip.

Une paire de choses qui nous tournent en tête, et dont on se passerait bien. Attendre un minimum des gens, c'est en attendre toujours trop. Enfin bref.

Allez.


2 commentaires:

Madjid a dit…

Quel sale temps, alors, mais quel sale temps...

n a dit…

Comme tu dis... Je sens poindre le rhume... C'est vraiment pas le moment... Hiberner ! ><