Bla de bruits Et de vénus


Vendredi, au matin.

Les criquets, le soir, ont pris la place des cigales. Le croassement du crapaud-bœuf de l'étang voisin, est l'immanquable rengaine nocturne.

Fond de photos de mai, en noir. Plus de format vertical qu'horizontal. Trier ce qui reste, innécessaire, probablement.

On avance, et n'avance pas.


Envie d'un ordinateur disposant d'un écran un peu plus grand, qui soit au niveau des yeux : 10 h par jour sur un MacBook, ça fatigue un peu. On verra ce qu'il restera après le 23 octobre.

Fini The Lord of The Rings : un chouette bouquin, et un modèle de langue. Les choix faits par Peter Jackson pour ses adaptations filmiques récentes, sont probablement guidés par le souci d'entretenir le spectateur, et de lui donner ce qu'il attend ; les coupes franches sont en revanche plutôt bien décidées. Enfin, peu importe.


C'est vendredi et l'on attend, comme chaque semaine, avec impatience la venue du samedi soir, qu'on ait, au moins pendant une journée, une chose de moins dont il faut s'occuper, à laquelle il faut penser, pour laquelle il faut se préparer.

La série d'interviews transcrits par Gwen est une merveille ; commencez donc par le commencement.

Allez, au boulot.