Nothing, really





Un matin de juin, du balcon : soleil, oiseaux et rumeurs urbaines.

Aucun commentaire: